Le temple de l’Ordre des Mages – article

 

Visite d’un reporter au temple de Lansing:

En entrant dans la salle, on est plutôt impressionné et mystifié par les merveilleux graphiques et diagrammes qui nous entourent. Les murs du temple sont plus semblables à ceux d’une université ou d’une classe de science qu’à ceux d’un lieu de culte ordinaire. Il y a des cartes géologiques, traitant de la formation de la terre (…) Des graphiques similaires sont consacrés à l’évolution du système planétaire, de la végétation et des formes de vie. Toute la théorie de l’évolution y est exposée.

Parmi les autres signes et symboles dont le temple est orné, on remarque les dessins que l’on trouve sur les cartes à jouer ordinaires. Ces emblèmes sont placés en relation avec les planètes du zodiaque (…) Le journaliste, curieux, a demandé à son guide quelle pouvait être la relation entre des cartes à jouer ordinaires et les planètes qui suivent des lois mathématiques.

On pense généralement que les cartes ont été inventées pour l’amusement du roi Charles IV de France au XIVe siècle, a répondu M. Richmond, mais rien n’est plus éloigné de la vérité. Les cartes sont le plus ancien livre au monde et reflètent encore, non seulement les portraits des anciens rois, reines et courtisans d’Egypte, mais les symboles secrets des mages et des prêtres d’Isis.

Selon une certaine tradition, il existait par le passé, quelque part au milieu de l’océan Atlantique, un royaume. Cela remonte à tellement longtemps que l’Égypte, qui nous semble être une vieille civilisation, était alors toute jeune. Dans notre temple, nous avons une carte de ce grand continent de l’Atlantide, qui était divisé par quatre rivières coulant dans les quatre directions. C’est à la jonction de ces rivières que se situait le jardin d’Eden. L’Atlantide était gouvernée par quatre rois, et ce sont ces rois et leurs cours que représentent les douze figures. Suite à une éruption volcanique ou à un autre cataclysme naturel, le royaume de l’Atlantide a sombré sous les vagues, et la connaissance possédée par les Atlantes a été transmise aux Égyptiens par les quelques survivants de ce royaume.

Je vais vous donner, dit M. Richmond, quelques faits sur les cartes qui ne sont généralement pas connus. Depuis l’époque où, dans l’Egypte ancienne, elles étaient peintes sur de fines feuilles d’ivoire, graveurs et imprimeurs les ont toujours reproduites exactement. Les tribus errantes des gitans connaissent les secrets des cartes en tant qu’emblèmes des mouvements planétaires, mais sans savoir pourquoi elles possèdent ces merveilleuses propriétés. (…) Nous avons de nombreuses preuves montrant que les cartes étaient utilisées par les prêtres égyptiens comme emblèmes sacrés du temps astronomique et des combinaisons du système solaire. L’astronomie était la base de la religion des Égyptiens, et les cartes étaient construites mathématiquement et avaient une référence symbolique au temps, au mouvement planétaire, aux calculs occultes et aux mystères des mages. Ce que x, y et z sont à l’algèbre, les emblèmes des cartes le sont à l’astrologie héliocentrique.”

Le temple de Lansing diffère du grand temple de Chicago en ce que le système solaire miniature n’y est pas exposé en raison de la hauteur du plafond.

Au-dessus du siège du maître, à l’est, il y a une carte circulaire sur laquelle se trouvent des représentations mobiles des planètes qui sont déplacées jour après jour, et correspondent exactement à leurs prototypes célestes.